Histoire du ciré jaune Cotten

You are currently viewing Histoire du ciré jaune Cotten

Aujourd’hui, j’avais envie d’écrire un article un peu différent et de vous parler de l’histoire de ce ciré jaune que nous connaissons tous en Bretagne et même au-delà, le ciré Cotten.

J’ai la chance d’avoir connu Monsieur Cotten lorsque j’étais jeune et jusqu’à son décès en 2013. Il est parvenu à créer un produit iconique qui, en plus d’être entré dans le language courant, accompagne de nombreuses personnes, en Bretagne bien sûr, mais aussi dans le monde entier. Ses vêtements techniques ont également sauvé la vie de plusieurs marins.

J’avais donc envie de vous parler de l’histoire de cette marque, bien ancrée dans mon Finistère et au delà ! Il s’agit d’une marque dont nous sommes très fiers à Concarneau !

Hommage à Monsieur Guy Cotten, par la marque. Le portrait est constituée d’une mosaïque de photos laissant découvrir le visage de ce chef d’entreprise disparu en 2013.

Histoire du ciré jaune Cotten – naissance d’une icône

La fabuleuse histoire de Guy Cotten commence dès 1964 à la création de sa société. Deux ans plus tard, en 1966, son ami Yvon Hémery alors responsable du centre nautique de Rosbras-Brigneau demande à Guy Cotten de réfléchir à un vêtement qui soit pratique pour la navigation. C’est ainsi que la veste Rosbras, la plus connue, est née. Elle devient une référence en seulement très peu de temps notamment grâce à sa grande étanchéité à l’eau et au vent. La veste Rosbras constitue une révolution sur le marché avec l’utilisation d’une fermeture à glissière et d’un rabat agrippant.

Le ciré Guy Cotten

À tel point que plus de 600 000 vestes de ce modèle ont été vendues depuis sa création ! Et elle est même entrée dans les collections du Musée National de la Marine en 2013. Et malgré quelques évolutions sur le plan du design ou de la technique, la veste Rosbras d’aujourd’hui reste très similaire à la version de 1964. C’est sans doute d’ailleurs ce qui fait une partie de son succès !

Le succès des cirés Guy Cotten

Et le succès des produits Guy Cotten peut s’expliquer par plusieurs facteurs. D’abord, la marque a toujours eu une très grande proximité avec le milieu de la mer. Elle a est constamment à l’écoute de ses utilisateurs. Ainsi, elle a su et sait toujours s’adapter aux besoins et répondre efficacement aux problématiques rencontrées ou aux exigences diverses.

Bien évidemment, l’entreprise peut également compter sur une innovation constante et sur des normes qualité strictes qui sont sa marque de fabrique depuis maintenant plus de 50 ans.

Et Guy Cotten ne se résume pas qu’au ciré jaune. Au cours des 50 dernières années, la société n’a cessé de sortir des collections de vêtements marins, des combinaisons de survie, des maillots, … Encore très récemment sur le Vendée Globe, on entendait parler de la combinaison TPS de Guy Cotten qui a sauvé des vies et a permis à Kevin Escoffier de rester en sécurité en attendant son sauvetage par Jean Le Cam.

La marque se lance aussi dans des collections plus citadines et des collaborations diverses. Elle parvient à utiliser ses savoir-faire afin d’étendre les gammes, toujours dans le but de satisfaire ses clients « loisir » ainsi que les professionnels de la mer.

Guy Cotten

Si vous voulez découvrir l’ensemble des collections Guy Cotten, je vous invite à les suivre sur les réseaux sociaux ou à consulter leur site web !

Et si vous aimez ce genre de portraits de marques, n’hésitez pas à me le dire en commentaires et je réfléchirai à d’autres articles !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.