Exposition Anna Boch à Pont-Aven : un voyage impressionniste

You are currently viewing Exposition Anna Boch à Pont-Aven : un voyage impressionniste

Pour ce premier article de l’année 2024, je vous propose une introduction à l’exposition Anna Boch qui a ouvert le week-end dernier au Musée de Pont-Aven. Si vous me suiviez sur le blog depuis plusieurs années, vous devez vous rappeler de mon article consacré à ce musée écrit en 2022. Dans celui-ci, je vous ai présenté le musée, ses collections permanentes ainsi que l’exposition sur le peintre breton Mathurin Méheut qui a eu beaucoup de succès.

Depuis le 3 février et jusqu’au 26 mai prochain c’est l’artiste voyageuse belge Anna Boch qui est mise à l’honneur. Après une exposition à succès au Mu.ZEE d’Ostende (en Belgique) qui a rassemblé plus de 90000 visiteurs, c’est au tour de Pont-Aven de mettre en lumière l’artiste, 175 ans après sa naissance.

Anna Boch, une artiste aux multiples facettes

Née en 1848 à Saint-Vaast, en Belgique, Anna Boch est la fille de Victor Boch un des fondateur de la société industrielle Villeroy&Boch (céramique). Elle est donc issue d’une famille aisée, avec une certaine largesse d’esprit. La famille Boch est également une famille qui voyage beaucoup et elle prend donc ce gout du voyage et de la découverte. Comme les autres femmes de son époque, Anna Boch n’a pas accès à l’Académie. Néanmoins, elle suit de nombreux cours auprès de ses mentors. C’est donc une femme éduquée, ouverte à la musique et aux arts et financièrement indépendante.

Par ailleurs, Anna Boch ne s’est jamais mariée. Elle a donc gardé une très grande liberté de mouvement toute sa vie. Lorsqu’elle voyage, elle décide de rester dans des petits hôtels ou pensions. Elle reste simple dans ses goûts et ne rêve pas de grands hôtels luxueux.

Cette femme a également une admiration très marquée pour le monde paysan. Elle rêve de s’installer dans une cabane en pleine nature pour capturer les paysages bucoliques. Elle fait d’ailleurs de la nature et du monde paysan sont sujet de prédilection en peinture. Au début de sa carrière, elle s’intéresse d’ailleurs à une tendance innovante : le pleinairisme. Elle se tourne donc très vite vers les paysages et les fleurs et aime peindre en plein air.

Sur la côte, Mer du Nord par Anna Boch

En 1885, elle rejoint le groupe des XX. Il s’agit d’un cercle artistique indépendant qui promeut l’art moderne. Il s’agit de la seule femme membre de ce cercle, créé par son cousin Octave Maus. Dès 1887, elle découvre l’oeuvre pointilliste de Georges Seurat qui va la bouleverser. Mais elle va plus loin que le simple point et peint ses oeuvres en « virgules » avec un pinceau plus souple et intuitif.

Exposition Anna Boch au Musée de Pont-Aven

Pour cette exposition Anna Boch à Pont-Aven, le musée continue sur sa lancée d’une programmation axée sur les artistes femmes. Après « Artistes voyageuses, l’appel des lointains » en 2023 et avant l’exposition « Femmes chez les Nabis » à venir au second semestre 2024, cette présentation de l’artiste belge dresse le portrait d’une femme qui a su adapter son attitude pour se mettre à pied d’égalité avec les artistes majoritairement masculins de son époque.

L’exposition retrace toutes les étapes importantes de la vie artistique d’Anna Boch. On en apprend plus sur cette artiste peintre, musicienne, photographe mais également collectionneuse. Le tout dans une exposition colorée ou le mauve et le lilas nous suivent de salle en salle. Il s’agit en fait de couleurs clés pour Anna Boch, que l’on retrouve notamment dans les ombres sur ses tableaux.

Les salles d'exposition avec les couleurs mauve et lilas

J’ai beaucoup aimé cette exposition que j’ai trouvé colorée, accessible et variée. Au fur et à mesure de la découverte des différentes œuvres on apprend vraiment à connaitre Anna Boch sous le prisme de ses voyage. Et je pense que j’ai également été touchée par le fait qu’elle peint la nature et qu’elle invite à se transposer dans le paysage qu’elle représente.

Evidemment j’ai beaucoup aimé ses tableaux représentant les côtes bretonnes. On y reconnaît aisément nos côtes rocheuse et la palette de couleurs typiquement bretonne avec des verts, des bleus et des marrons.

Il y a également deux œuvres exceptionnelles à ne pas manquer dans cette exposition. La première est un prêt du Musée d’Orsay dans le cadre des 150 ans de l’impressionnisme (1874-2024). Il s’agit du Portrait d’Eugène Boch, le frère d’Anna, peint par Van Gogh en 1888. Elle illustre parfaitement l’amitié entre les Van Gogh et les Boch.

Portrait d'Eugène Boch par Van Gogh

La seconde oeuvre immanquable a une drôle d’histoire. Jusqu’à la présentation de l’artiste à Ostende, on pensait en effet que cette oeuvre avait été détruite. Je vous parle du tableau Retour de Pêche, réalisé par Anna Boch en 1891. Oeuvre exceptionnelle par la taille, elle est présentée aux côtés de deux huiles et d’un croquis préparatoire. Quelle chance pour l’exposition Anna Boch à Pont-Aven que les propriétaires se soient manifestés après leur visite du Mu.ZEE d’Ostende !

ANNA Boch, La Bretagne et Pont-Aven

D’après ses correspondances, Anna Boch n’est jamais venue à Pont-Aven. Mais l’artiste belge a un lien spécial avec la Bretagne. Ce lien donne encore plus de légitimité à une exposition à Pont-Aven.

Dans un premier temps, comme je vous le disais plus haut, Anna Boch a peint plusieurs fois les côtes bretonnes. Ces oeuvres ont été réalisées lors de ses deux voyages en Bretagne. Sa première venue remonte à 1901. Elle vient sur les traces de peintres qu’elle apprécie découvrir les côtes du Finistère Sud. Elle séjournera notamment du côté de Quimper et Bénodet, avec son frère Eugène.

Contrairement à d’autres artistes qui ont peint la Bretagne avant elle, elle ne s’attarde pas vraiment sur les costumes ou les coutumes locales. Ce sont évidemment nos magnifiques paysages bretons qui retiennent son attention. Les rochers, la mer sauvage, les cieux pas toujours cléments, voici ce qui va inspirer l’artiste. Elle peint en pleine air et rend les lumières et reflets si caractéristiques de nos côtes bretonnes. On peut dire qu’Anna Boch était une véritable amoureuse de la mer. Son second voyage en 1912 l’amènera à découvrir la Bretagne nord ou elle peindra avec un stylo un peu différent et des cadrages plus resserrés.

L’artiste est également mécène d’artistes de l’école de Pont-Aven. Comme vous pourrez le découvrir au fil de l’exposition, elle a acquis plusieurs oeuvres de Van Gogh, Gauguin, Emile Bernard. En 1889, au salon des XX et malgré les moqueries de la foule, Elle acquiert Conversation. Bretagne. peint par Gauguin en 1888.

Son frère Eugène, installé à Paris, lui rapporte aussi les travaux des peintres de l’école de Pont-Aven. Il rencontre d’ailleurs Vincent Van Gogh en 1888. Ce dernier se sit impressionné par celui qui a une soeur dans les vingtistes et décide de peindre son portrait (voir plus haut). Van Gogh est ensuite invité à exposer aux XX en 1890. Anna Boch découvre alors enfin son travail de ses propres yeux. C’est à ce moment là qu’elle achète l’une des rares oeuvres que Van Gogh aura vendu de son vivant : La Vigne Rouge à Montmajour.

Exposition anna boch – informations pratiques

Je vous invite vraiment à découvrir cette belle exposition Anna Boch à Pont-Aven. Je ne connaissais pas l’artiste avant d’y aller et j’ai vraiment apprécié la découverte. On voyage avec elle au fur et à mesure de l’exposition et c’est très agréable !

En plus de l’exposition, le Musée de Pont-Aven propose plusieurs activités autour de l’exposition. Il y a les traditionnelles visites guidées mais aussi un parcours famille, des projections ou encore une animation expo-philo. Des ateliers pour enfants et stages créatifs sont également prévus. Vous retrouverez a programmation complète directement sur le site du Musée.

A noter donc que l’exposition est accessibles tous les jours, sauf le lundi, jusqu’au 26 mai 2024, de 10h à 18h.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.